Un outil clé-en-main pour créer votre site gratuitement
Sans connaissance
technique
Et l’enrichir avec
des options à la carte

Jadis n° 131

Editorial

Le premier numéro de Jadis en Cambrésis pour cette nouvelle année s'ouvre sur une présentation fouillée par Mme Clotilde Herbert d'une personnalité qui a marqué Cambrai, Ernest Delloye (1844-1898). Nous avions dans Jadis en Cambrésis n° 130 exposé le travail de Mlle Lucie Jacquin, chargée d'inventaires au Labo, qui a fait l'inventaire pièce à pièce des documents de ce journaliste et collectionneur, et ses coups de cœur.

Nous détaillons cette fois la vie de ce grand donateur : rédacteur en chef de L'Emancipateur, journal monarchiste et catholique ; défenseur de I 'enseignement libre et à l'origine de l'Institution Notre-Dame-de-Grâce ; très attaché à sa Ville (il sauve la porte Notre-Dame, répand le culte de Notre-Dame-de-Grâce, organise les fêtes du Couronnement). C'est à Cambrai sa ville que sera léguée sa propre collection, celle de Monseigneur Belmas qu'il avait reçue, celle de Victor Delattre qu'il avait achetée. Le « Fonds Delloye » ne cesse d'être consulté par de nombreux chercheurs et érudits locaux.

Le beau travail de Mme Annie Lefebvre sur les églises de la reconstruction du Cambrésis après la première guerre s'achève dans ce numéro : après avoir expliqué le contexte historique et artistique (Jadis en Cambrésis n° 129) et avoir détaillé les églises de Rumilly, Noyelles et Ribécourt où les communes avaient choisi de conserver le style d'avant-guerre (Jadis n° 130), voici les reconstructions plus audacieuses : Flesquières, Villers-Plouich, La Vacquerie, Abancourt, Masnières, Fontaine-Notre-Dame, Hermies. Une recherche remarquable, qui fera date.

Mme Françoise Boniface nous emmène à Fontaine-au-Pire, pour nous détailler la vie quotidienne d'une famille, d'un couple et les âges de la vie à travers les expressions patoisantes, avec de savoureuses gradations : on peut avoir un enfant solant, un brigand, un albran, un arsoul, un brisaque, un indinne... De belles pages linguistiquement et sociologiquement précises et évocatrices.

Mme Christiane Bouvart nous convie à une visite particulière de l'abbatiale du Cateau à travers des détails qui pourraient passer inaperçus : le masque de la désespérance, œuvre du célèbre Jaspart Marsy, deux sculptures malicieuses des frères Froment, des têtes de moine avec oreilles d'âne et groin de cochon, un vitrail et un œil de bœuf, témoins des différentes phases de construction de ce bel édifice baroque.

 

Nous souhaitons à nos lecteurs une très belle année, une bonne santé, et de riches lectures et découvertes.

Meilleurs vœux

 

Toute reproduction, même partielle, d'articles parus dans « Jadis en Cambrésis » (texte et / ou photos), sous quelque support que ce soit, est strictement interdite sans l'autorisation de l'auteur et de l'éditeur.

Article 1 du Jadis 131

Ernest Delloye    1844-1898

Journaliste et collectionneur cambrésien

Clotilde Herbert

 

Toutes les personnes intéressées par l'histoire de Cambrai et du Cambrésis ont consulté des documents provenant du « Fonds Delloye » à la Médiathèque de Cambrai. A l'occasion du transfert des collections dans un nouvel établissement nommé Le Labo, et au moment de l'achèvement d'un travail de bénédictin : l'inventaire pièce à pièce des 140 liasses de documents et des manuscrits - plus de 100 - de la collection Delloye, travail accompli par Lucie Jacquin, chargée d'inventaires, nous avons voulu en savoir plus sur cet érudit, collectionneur et journaliste.

Nous donnerons les éléments essentiels de sa vie, qui a été décrite de façon extrêmement précise par l'abbé Dransart. Nous expliquerons le contenu de sa collection, qui comprend des liasses de documents, des manuscrits, et sa bibliothèque. Lucie nous a donné ses « coups de cœur » pour cette collection qu'elle connaît à présent mieux que quiconque.

Article 2 du Jadis 131

La reconstruction des églises après la 1ère Guerre Mondiale dans le Cambrésis

3ème partie

Annie Lefebvre

 

Quelques exemples d'églises plus avant-gardistes dans le Cambrésis : Flesquières

L'église de Flesquières, placée sous le vocable de Saint-Géry, est la première église recons­truite par l'architecte parisien Pierre Leprince-Ringuet en 1924, Brillant élève, issu d'une illustre famille, Pierre Leprince-Ringuet (Paris, 1874 - Paris, 1954) va acquérir la double compétence, celle d'ingénieur issu de l'Ecole des Arts et Manufactures, aujourd'hui appelée l'Ecole Centrale et celle d'architecte diplômé d'Etat par l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il se fait connaître dans la région pour la reconstruction de la ville de Cambrai. Sa double for­mation lui permet de diriger les travaux, de connaître les difficultés d'exécution, leurs coûts, d'utiliser des techniques nouvelles mais aussi de dessiner les plans, les formes et les décors des édifices. Tout passe entre ses mains. Il forme une équipe regroupant artisans, maçons, peintres, verriers, ébénistes, sculpteurs...qui exécutent leur travail avec discipline sous son autorité et suivant ses instructions.

 

Article 3 du Jadis 131

Le parler de Fontaine-au-Pire         Expressions patoisantes

Françoise Boniface

LA FAMILLE

La famille, au temps de nos grands-parents, c'était des fratries de six, sept, huit et plus parfois ; des couples qui, malgré les vicissitudes de l'existence, ne se séparaient qu'excep­tionnellement, même si l'envie y était ; des mononcs et des matantes, des tiots cousins ou des tiotes cousines dans chaque rue du village ; des repas de famille où tout ce monde-là était présent ; le mélange des générations ; la solidarité dans les moments difficiles, maladie et mort. Aujourd'hui, les familles sont dispersées, moins nombreuses, mais les sentiments pour les enfants, les parents, les conjoints... ne sont-ils pas restés les mêmes ?

Article 4 du Jadis 131

Église du Caftan... 4 histoires à découvrir

Christiane Bouvart

 

A côté de la silhouette du beffroi de l'Hôtel de ville - magnifiquement restauré depuis peu ­le clocher de l'Église constitue une belle carte postale du Cateau. La façade de l'actuelle église Saint-Martin, ancienne abbatiale Saint-André, à l'origine précédée de jardins, est actuellement enserrée dans les maisons et ne laisse pas deviner toutes les richesses de ce monument, représentatif de l'art baroque du XVII' siècle.

Les sculptures en particulier sont d'une exceptionnelle richesse et qualité, aussi bien celles exécutées par Jaspart Marsy sur la façade et dans la nef (1634-1635) que celles des frères Froment, Augustin et Baudhuin, dans le transept et le chœur (1700-1701), car l'église a été bâtie en deux temps. Il faut risquer le torticolis en les admirant, car les sujets sont variés, les têtes des personnages sont toutes différentes... et la plupart sont en hauteur !

L'église recèle aussi de nombreuses curiosités, vestiges de sa fonction abbatiale, quand les moines bénédictins de l'Abbaye de Saint-André se rendaient en procession dans le chœur pour assister huit fois par jour aux offices.

En ayant recours aux historiens comme le Docteur Pierre Tison, grand amateur d'art amoureux de sa ville, et plus près de nous Félicien Machelart (auteur d'une thèse sur l'art baroque) et Lucien burin, on pourra faire des découvertes riches d'histoire.

 

Sommaire

Sommaire

131 2020 01 Couverture 1 : Flesquières : Vitrail de Lecourt et Mazard de Vanves (Photo Ph. Barbet).
131 2020 01 Couverture 2 : Coordonnées - Sommaire

 

131 2020 01 00 page 01  

Éditorial.

131 2020 01 01 page 02  

Ernest Delloye, journaliste et collectionneur cambrésien,

Clotilde Herbert.

131 2020 01 02 page 16  

La reconstruction des églises après la première guerre mondiale dans le Cambrésis (3ème partie),

 Annie Lefebvre.

131 2020 01 03 page 38  

Le parler de Fontaine-au-Pire : expressions patoisantes : la famille,

Françoise Boni­face.

131 2020 01 04 page 37   Eglise du Cateau : Quatre histoires à découvrir,

Christiane Bouvart.

 

131 2020 01 Couverture 3 : Abancourt : Fresques de l'église (Photos Ph. Barbet).
131 2020 01 Couverture 4 : Flesquières : Le chemin de croix de Valen­tine Reyre : 2ème, 5ème, 7ème 8ème, 10ème et 13ème stations (Photos Ph. Barbet).

Jadis n° 132