Un outil clé-en-main pour créer votre site gratuitement
Sans connaissance
technique
Et l’enrichir avec
des options à la carte

Jadis n° 124

Editorial

Notre numéro d'automne s'ouvre sur une grande recherche de Pierre Lemaitre : le recensement des aérodromes du Cambrésis pendant la Première Guerre. De nombreuses communes ont accueilli un aérodrome à cette période dans l'arrondissement de Cambrai, augmenté de quelques villages qui ont eu une influence sur le Cambrésis. Notre pe­tit pays était en effet une zone privilégiée du conflit ; son relief est peu accidenté ; on note la présence de nombreux bosquets ; le réseau routier et ferré était assez dense ; accessoi­rement aidait la présence de « châteaux ». Les appareils, au départ d'observation, devien­nent peu à peu des avions de chasse. Les aérodromes sont généralement sommaires et d'uti­lisation courte. Ce premier travail ouvre la voie à d'autres, qui seront bien sûr publiés dans nos colonnes.

Transportons-nous ensuite à Le Cateau, à la fin du XVIIIe siècle. Nous allons à la découverte tout-à-fait insolite de l'itinéraire d'Hector de Zevallos, un enfant du Cateau parti faire fortune en Guadeloupe ! Thierry Lengrand, dans cette recherche qui fut compliquée à me­ner, nous narre la vie quotidienne dans une plantation de canne à sucre, et nous livre les dé­tails de la maison coloniale... qui serait hantée !

Toujours à Le Cateau, Pierre bémaret nous détaille la vie du Commandant Richez (1888­1944), dont l'ancienne Place Thiers porte à présent le nom. bans cette première partie, nous apprenons son implication pendant la Première Guerre, où ses états de service lui vaudront d'être décoré de la Croix de Guerre et d'être fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Nous verrons plus tard son parcours de résistant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nous poursuivons, grâce à Gérard bomise-Pagnen, la lecture des pérégrinations du peintre Jan Van Eyk, venu à Cambrai à la demande de l'évêque pour peindre le cierge pascal. bans la 3e partie de ce récit sous forme de roman, nous découvrons les lieux de promenade du Cam­brai médiéval, les travaux de Van Eyk, s'y mêle une histoire d'amour...

Le règlement des agents de police de la Ville de Cambrai pour 1911, avec son chapitre intitulé « Salubrité des comestibles », nous livre le règlement en vigueur pour les produits de bou­langerie, le beurre, le charbon, les matériaux toxiques ... intérêts historique et sociologique garantis !

Nous souhaitons à nos lecteurs une agréable promenade au fil de ce numéro.

Toute reproduction, même partielle, d'articles parus dans « Jadis en Cambrésis » (texte et/ou photos), sous quelque support que ce soit, est strictement interdite sans l'autorisation de l'auteur et de l'éditeur.

Sommaire

 

2017 124 09 Couverture 1  

      Le Cambrésis, terre d'envol pendant la Grande Guerre 

2017 124 09 Couverture 2   

      Sommaire - Coordonnées

2017 124 09 01 page 01     

     Éditorial.

2017 124 09 02 page 02     

     Les aérodromes dans le Cambrésis pendant la première guerre mondiale

    Pierre Lemaître

2017 124 09 03 page 17     

     Le Cateau : L'itinéraire insolite d'Hector  Zevallos

    Thierry Lengrand 

2017 124 09 04 page 31     

     Le Cateau : Le commandant Edouard Richez

    Pierre Démaret

2017 124 09 05 page 40     

     Jan Van Eyk à Cambrai (3ème partie)

    Gérard Domise

2017 124 09 06 page 47     

     Cambrai, 1911 : Manuel des Agents de police : Salubrité des comestibles

2017 124 09 Couverture 3   

     Bon d’abonnement

2017 124 09 Couverture 4  

     La maison coloniale Zevallos (As­sociation des Amis de Zevallos)